La presse écrite face au défi de sa mutation

La presse écrite connaît aujourd’hui une crise sans précédent. Cette crise, internationale, est tout d’abord une crise de la baisse de la diffusion. Selon des chiffres publiés en 2007 par Le Monde, quotidien français, à l’échelle mondiale, la diffusion payante de journaux chute, en moyenne, de 2% chaque année. Le phénomène c’est encore accentué avec la crise mondiale qui a éclaté mi-2008. Pire, la baisse des recettes publicitaires accélère ce sentiment de « fin des temps ». Paradoxalement, l’activité média reste, somme toute, plutôt  en progression en raison de la demande d’informations croissante de la part des consommateurs et du marché.

Gratuité de l’information

En effet, aujourd’hui le public a pris l’habitude de trouver un grand nombre d’informations « gratuitement » sur Internet. En parallèle, les journaux gratuits ont fait leur apparition dans le paysage médiatique et remportent un fort succès auprès d’un public jeune notamment. Dès lors, une partie des consommateurs de presse se satisfera sans doute désormais d’une information brute qu’il trouvera dans les publications gratuites (comme par exemple 20Minutes) ou sur le web. L’autre partie, en revanche, souhaitera pouvoir continuer à approfondir un thème, évoluer dans la réflexion, se constituer une opinion sur la base d’informations structurées et hiérarchisées; il est certain que celle-ci acceptera de payer pour un contenu de qualité, que ce soit dans la presse écrite, sur Internet ou sur d’autres supports.

Qualité de l’information

Mais qu’entend-on aujourd’hui par la qualité de l’information ? Si « qualité » va bien souvent de pair avec pédagogie; « qualité » exprime aussi pluralité du contenu plutôt que partialité de celui-ci. Fort de ce constat la presse est à même de pouvoir offrir une réelle valeur ajoutée : le savoir-faire journalistique. De plus, la qualité et la fiabilité de la prestation font ainsi la différence et permettront à l’avenir aussi de justifier de prestations payantes.

Les défis pour la presse traditionnelle sont multiples

Face aux transformations vécues par la presse écrite, bousculée par de nouvelles habitudes de consommation et l’essor des nouvelles technologies, par la culture de la gratuité, par l’immédiateté d’une information, on constate que le public a, également, besoin de commentaires de qualité, de l’analyse, de la réflexion, de la véritable valeur ajoutée, qui émanent directement des journalistes.

Dès lors, la presse est à même de pouvoir offrir une réelle valeur ajoutée : le savoir-faire journalistique.  C’est pourquoi, si la presse doit continuer à se concentrer sur sa compétence; elle devient aussi à même de personnaliser son contenu et se prépare à un avenir avec et sans papier, à une approche réellement multimédia qui permet l’accès à des photos, au son, à la vidéo à l’interactivité avec ses lecteurs au travers de blog, de forums. Le journal évolue ainsi vers un média multi-supports offrant un taux de pénétration maximum aux annonceurs.

Evolution naturelle vers une communication multimédia

Aujourd’hui, Internet, les réseaux sociaux, twitter et la téléphonie mobile ont déjà transformé la consommation de l’information. L’e-

paper, les versions électroniques du journal via Iphone et téléphone mobile, les possibilités de blogs désormais disponibles, sans parler de l’évolution des technologies vers les « e-ink » et « e-reader » (Kindle, Ipad, etc.), s’installent aujourd’hui sur le marché. Ces procédés ont déjà transformé notre conception du journal mais aussi son mode de consommation.Les groupes de presse et les principaux acteurs sur ce marché sont tous impliqués dans des changements majeurs qui les amènent progressivement vers une autre façon non seulement de faire de l’information mais aussi dans leur manière d’utiliser le journal comme support de communication. La presse ne se contente ainsi plus de son rôle traditionnel de fournisseur d’information : elle s’approprie les nouvelles technologies, individualise l’offre et favorise les échanges avec ses audiences afin de les fidéliser; offrant du même coup aux annonceurs de multiples possibilités de communication crossmédia et, de ce fait, un impact maximal à leur publicité.

Publicités

A propos Paul Doy

Mon but : faire de mon accompagnement le meilleur moment pour aider chacun à évoluer vers ses objectifs . Méthode et créativité au service de solutions innovantes pour optimiser les performances de votre entreprise. Conseil et formation en stratégies d'entreprises, marketing et vente. Accompagnement et développement des PME. Spécialiste du marketing, de la communication et des médias. Conseil en création, développement et commercialisation de solutions innovantes.
Cet article, publié dans avenir de la presse, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.