Interagir sur les réseaux sociaux stimule le cerveau comme si nous tombions amoureux

Interagir sur les réseaux sociaux stimule le cerveau comme si nous tombions amoureux, bref déclenche une poussée d’ocytocine, tel est le résultat d’une recherche sérieuse récemment menée aux États-Unis par le neuro-économiste Paul Zak :

http://www.fastcompany.com/magazine/147/doctor-love.html

Publicités

A propos Paul Doy

Mon but : faire de mon accompagnement le meilleur moment pour aider chacun à évoluer vers ses objectifs . Méthode et créativité au service de solutions innovantes pour optimiser les performances de votre entreprise. Conseil et formation en stratégies d'entreprises, marketing et vente. Accompagnement et développement des PME. Spécialiste du marketing, de la communication et des médias. Conseil en création, développement et commercialisation de solutions innovantes.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Interagir sur les réseaux sociaux stimule le cerveau comme si nous tombions amoureux

  1. Di Mar dit :

    Neuro-economist?????? Errrr………..

    Je ne me souviens pas de cette option à ESCEA

Les commentaires sont fermés.