2) Identifiez précisément vos 100 clients idéaux

Ça vous démangeait depuis un moment déjà ! Créer votre entreprise est un rêve que vous avez décidé de réaliser.

Série de 6 articles : Comment ne pas foirer le démarrage de son business.

Voici le 2ème point essentiel

2) Identifiez précisément vos 100 clients idéaux

Sans client pas de business ! Cela semble idiot à affirmer … et pourtant ! combien d’entrepreneurs en herbe se sont lancés sans client et sans filet de sécurité (financier). Savoir qui consommera vos solutions et surtout qui les paiera sont les conditions sine qua non pour donner vie à votre projet.

C’est pourquoi, avant de vous lancer commencez par allez chercher vos 100 clients idéaux. C’est-à-dire ceux qui vous permettront de sortir rapidement la tête de l’eau. Les meilleurs clients sont ceux qui achètent davantage, plus vite et plus souvent que les autres clients. De plus, les meilleurs clients sont toujours moins nombreux que les autres à acquérir. D’autant plus que viser les meilleurs clients revient moins cher que de s’adresser à l’ensemble du marché.

Sélectionnez-les selon leur réputation, leurs budgets d’achats, leur disponibilité et leur capacité à répondre à l’objectif de chiffre d’affaires que vous vous êtes fixé. Quels sont les mots-clés qui les caractérisent ? Quelles sont leurs valeurs ? Leurs habitudes ? Leurs besoins ? Leurs problèmes ?

En accordant l’attention nécessaire à cette étape, vous pourrez augmenter vos résultats au minimum de 30% à 50% par rapport à la moyenne des sociétés qui se lancent.

Le but est que vous mettiez en place une approche visant à conquérir vos 100 clients de rêve sans relâche jusqu’à ce qu’ils achètent vos produits ou services. En fait, l’idée de cette stratégie est de les faire passer de « je n’ai jamais entendu parler de cette société » à « comment ai-je pu me passer d’eux jusqu’à présent ».

  • La 1ère étape est d’établir le profil de votre acheteur idéal ou de votre zone idéale d’acheteurs. Détaillez les critères allant du budget qu’ils accordent à leurs achats/investissements, à la taille de l’entreprise, aux valeurs partagées avec eux (profil d’entreprise), en passant par le volume et la fréquence de vos ventes potentielles auprès de ces sociétés.
  • 2ème étape : connaissez vos clients de rêve. Utilisez tous les outils à votre disposition tels que votre expérience du marché, votre réseau, internet et moteur de recherche ou encore des listes d’adresses. Pour ma part, je suis un fervent utilisateur de Linkedin (voir lien ci-dessous).
  • 3ème étape : identifiez quels sont leurs « bobos ». Qu’est-ce qui les « empêche de dormir » ? Quelles sont les menaces qui pèsent sur eux ?

Par exemple, créez une carte d’empathie : http://blog.c-marketing.eu/la-carte-dempathie-pour-mieux-connaitre-ses-clients/

Utilisez l’outil Value Proposition Canvas : http://skylance.org/content/images/2014/May/value_proposition_canvas-1.png

Elaborez vos « personas » : http://www.weloveusers.com/methodes/personas.html

  • Dernière étape : sortez de votre bureau ! Pour aller vous confronter au terrain, pour enquêter sur les besoins, attentes et habitudes de vos futurs clients. Accordez-vous le temps nécessaire pour comprendre et réfléchir à vos clients idéaux.

Points qui nous guident vers le 3ème conseil : comment adapter votre offre.

Plus d’infos : http://www.valeriedemont.ch/category/linkedin/

http://fr.slideshare.net/ehostachy/comment-utiliser-linkedin

www.linkedin.com

Publicités

A propos Paul Doy

Mon but : faire de mon accompagnement le meilleur moment pour aider chacun à évoluer vers ses objectifs . Méthode et créativité au service de solutions innovantes pour optimiser les performances de votre entreprise. Conseil et formation en stratégies d'entreprises, marketing et vente. Accompagnement et développement des PME. Spécialiste du marketing, de la communication et des médias. Conseil en création, développement et commercialisation de solutions innovantes.
Cet article a été publié dans agilité, Business model, Comportement, Création d'entreprise, Disruption, Marketing, performances, Productivité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.